Menu
visiteurs actuellement sur le site.
Documents > Articles >
:: Vademecum des rencontres ... ::

Vademecum des rencontres fessologiques (à l'usage des demoiselles).
(Comment rencontrer un fesseur sur le net en toute sécurité ?)
Ce guide est destiné aux demoiselles qui désireraient « franchir le cap », rencontrer un homme disposé à leur administrer cette fessée dont elles rêvent. Nous ne prétendons pas que ces conseils suffisent à garantir le succès de votre première rencontre, mais ce guide, en vous poussant à vous poser les bonnes questions, devrait cependant vous permettre d'éviter les principaux écueils.


INTRODUCTION

Ca y est, cette fois c'est décidé : après de longues semaines (mois ? années ?) passées à rêver d'avoir votre joli fessier dénudé et fermement fessé, vous avez finalement décidé de concrétiser votre fantasme. Tout d'abord, félicitations ! Vous venez de franchir un grand pas, et j'oserai presque dire que le plus dur est fait ! Si vous êtes vraiment décidée à « passer à l'acte », rien de ce qui suit ne devrait vous poser de problème.

Dans le cadre de cet article, nous considérerons que vous n'êtes pas en mesure de concrétiser votre fantasme pour la fessée avec votre conjoint, soit que vous soyez célibataire, soit que votre bien aimé ne partage pas votre goût pour ces pratiques. Les stratégies d'initiation des époux / petits-amis aux plaisirs de la fessée pourraient elles-même faire l'objet d'un article, mais il n'en sera pas question ici.

Soyez consciente qu'une rencontre de ce type ne s'improvise pas : vous allez tout de même confier l'une des parties les plus intimes de votre anatomie aux bons soins d'un étranger ! Une telle démarche mérite assurément prudence et réflexion. Le but de cet article sera donc de vous aider à vous poser les bonnes questions, de vous guider pas à pas afin que cette rencontre se passe dans les meilleurs conditions de sécurité et de plaisir possibles. Si vous suivez ces conseils à la lettre, tout devrait bien se passer.

Vous allez donc devoir vous poser cinq questions primordiales :

COMMENT ?
QUI ?
QUAND ?
QUOI ?
OÙ ?


Vous ne devriez pas accepter la moindre entrevue avant d'avoir obtenu une réponse pleinement satisfaisante à chacune de ces questions. Si l'une des réponses obtenues ne vous convient pas, ne cédez pas : revenez à la charge jusqu'à obtenir satisfaction. Si vous sentez que votre partenaire reste bloqué sur ses positions, où que vous avez des doutes sur la sincérité de ses réponses, sentez-vous libre de rompre le contact avec cette personne à tout moment. C'est la règle d'or des rencontres de ce type :

Vous devez toujours garder le contrôle de la situation !

Souvenez-vous que c'est vous qui vous mettez en danger, pas lui, et qu'un partenaire responsable fera tout pour vous donner les garanties de sécurité que vous êtes en droit d'attendre.

Au fil de cet article, nous allons donc examiner ces questions une à une, afin de bien distinguer les différentes étapes à suivre lors de la préparation d'une rencontre de ce type.


1°) COMMENT ?

Puisque personne dans votre entourage n'est en mesure de vous donner cette fessée que vous désirez tant, il va vous falloir faire appel aux services d'une personne extérieure. Diverses possibilités s'offrent à vous dans votre quête d'un partenaire, chacune présentant ses avantages et ses inconvénients :

a) Les petites-annonces

Divers sites francophones vous proposent de passer ou de répondre à des petites-annonces en rapport avec la fessée. Citons notamment les sites suivants :

http://frpa.free.fr/pa.html
http://server5.ezboard.com/blebabillard
http://www.assred.com/

Si votre regard est attiré par une annonce, assurez-vous de la lire et relire avant d'y répondre : le choix des termes employés par le posteur, la tournure de ses phrases, l'importance des détails qu'il fournit, son pseudonyme, son adresse mail ... tous ces éléments vous permettent de vous faire une première idée du caractère et des désirs de la personne en question. Assurez-vous que tout ce que vous trouvez dans cette annonce vous convient : la proximité géographique n'est pas un critère suffisant ! Assurez-vous bien que rien ne vous chiffonne dans ce que vous lisez.

Souvenez-vous ensuite que le fait de répondre à une annonce ne vous oblige à rien : ce n'est pas parce que vous avez pris la peine d'écrire à la personne en question que vous lui devez quoi que ce soit ! L'expérience montre que les hommes qui passent ce genre d'annonce auront plus que les autres tendance à vouloir précipiter les choses, à obtenir satisfaction tout de suite ... Ne cédez pas ! Apprenez à connaître votre interlocuteur avant de lui accorder quoi que ce soit.

Vous pouvez également passer vous-même une petite-annonce, mais sachez bien que vous risquez de recevoir une véritable déferlante de réponses, au sein de laquelle le meilleur côtoiera le pire. Il pourrait être sage de créer une boite mail spécialement pour l'occasion ... surtout si votre adresse habituelle donne trop d'informations sur vous : êtes-vous sûre que c'est une bonne idée de faire savoir au monde entier que paulette.trucmuche@wanadoo.fr veut recevoir une fessée ? Avez-vous vraiment envie qu'un futur employeur, ou un ami, tape « juste pour voir » cette adresse sur Google et tombe sur cette annonce ? N'oubliez pas non plus qu'en disposant du nom, du prénom et de la localité de résidence d'une personne il est très facile d'obtenir son numéro de téléphone ... Des sites tels que http://www.hotmail.com, http://mail.yahoo.fr, http://www.laposte.net ou http://www.caramail.lycos.fr vous permettent de créer gratuitement et en quelques minutes une adresse moins compromettante, que vous pourrez dédier à cet usage spécifique.

Lors de la rédaction de votre annonce, décrivez le plus précisément possible ce que vous recherchez, et n'hésitez pas ensuite à éliminer sans appel les candidats qui ne correspondraient pas à vos critères. Là encore vous ne devez rien à personne : si une personne ne vous inspire pas, pour une raison ou pour une autre, faites-lui savoir poliment mais fermement que vous n'êtes pas intéressée. La décision vous appartient, vous n'avez pas à vous justifier ! Si la personne persiste à vous écrire après que vous lui ayez clairement notifié votre refus, ignorez ses mails : il se lassera vite de ne pas avoir de réponse.

b) Les chat

Les chat peuvent être un bon moyen de rencontrer un partenaire, mais là encore la prudence est de rigueur : toute sortes de personnes fréquentent les salons de discussion en direct, et il va vous falloir apprendre à faire le tri. S'il n'est pas toujours évident de distinguer les personnes dignes d'intérêt des prédateurs, ont peut cependant dire que certains signes ne trompent pas :

Celui qui, dès l'instant de son arrivée sur le chat, propose la fessée à toutes les demoiselles présentes ne cherche de toute évidence pas une relation fondée sur le partage et la complicité ...

Celui qui propose un rendez-vous pour le soir même témoigne d'un empressement digne du dernier des néanderthaliens en chaleur ...

Celui qui se comporte comme un goujat, ou qui tient des propos dégradants, ne va pas par miracle se transformer en prince charmant lors du premier rendez-vous ...


La liste pourrait se poursuivre sur des pages et des pages : faites appel à votre bon sens !

Si le chat est utile pour une première prise de contact, il ne saurait être le médium au travers duquel se concrétisera une prise de rendez-vous : une fois la communication établie, poursuivez la discussion par mail. Deux raisons à cela :

     1. Cela vous permettra d'éliminer une partie des prédateurs qui traînent sur les chats : nombre d'entre eux abandonneront, comprenant qu'ils ne vont pas obtenir satisfaction dans l'heure. Les individus normaux n'y verront quant à eux aucun inconvénient.

     2. Il est moins facile de se faire embobiner et attirer dans un traquenard lorsque l'on a la possibilité de lire et de relire les propos de son interlocuteur, de les décrypter, de percevoir les éventuelles lacunes ou contradictions qu'ils pourraient contenir.

Ne fournissez surtout aucune information personnelle vous concernant (adresse, numéro de téléphone ...) lors d'une discussion en direct : encore une fois vous ne savez pas qui se trouve de l'autre côté de l'écran, et vous pourriez regretter ce genre de confidences !

c) Les forums

Les forums sont, à mon humble avis, les lieux les plus appropriés à une rencontre de ce type : ils vous permettent en effet d'apprendre à connaître un partenaire potentiel avant même d'entrer en contact avec lui.

Profitez de cette opportunité : lisez ses différentes interventions, jaugez ses réactions, familiarisez-vous avec son mode de pensée. Si le résultat vous convient, établissez le contact, soit sur le forum soit directement par mail ou par message privé. Vous verrez alors si le courant passe entre vous, et pourrez décider de pousser ou non la relation plus loin.


2°) QUI ?

Nous considérerons qu'à l'issue de cette première étape, vous avez établi le contact avec un fesseur potentiel. Au premier abord cette personne vous semble correspondre à vos critères et vous vous verriez bien couchée sur ses genoux ... C'est bien, mais c'est loin d'être suffisant ! Il va à présent vous falloir vous assurer du sérieux de l'individu en question. Pas facile, me direz-vous : certes, mais certaines méthodes ayant fait leurs preuves vous permettront cependant d'aller regarder au-delà des apparences ...

a) Faites le parler !

Trop souvent les hommes assaillent ces demoiselles de questions sur elles et leurs fantasmes. C'est tout à fait naturel dans ce genre de relation, et tant que la discussion reste cordiale c'est même plutôt bon signe : cela tend à suggérer qu'il s'intéresse à vos envies, et ne va pas chercher à vous imposer les siennes.

Attention cependant s'il cherche à vous faire décrire vos fantasmes par le menu en s'abstenant lui-même de parler de ses envies : cela pourrait être suspect ... Aussi faites le parler, tâchez de découvrir s'il a lui-même des fantasmes particuliers, ce qu'il a déjà essayé, ce qu'il aimerait expérimenter ... Depuis combien de temps fantasme-t-il sur la fessée ? A-t-il déjà pratiqué ? Comment cela s'est-il passé avec ses anciennes partenaires ? Jusqu'où veut-il aller ? Est-il adepte de la fessée uniquement ou apprécie-t'il d'autres types de pratiques (sm, domination, bondage ...) ?

Au besoin n'hésitez pas à vous montrer inquisitrice et à insister pour qu'il se confie à vous. Guettez la moindre allusion qui pourrait vous mettre la puce à l'oreille et suggérer qu'il vous cache certaines choses : il est primordial que vous sachiez exactement à qui vous avez affaire, et comment il envisage la suite des événements.

b) Renseignez vous sur lui !

Lorsque vous discutez avec quelqu'un sur internet, vous n'avez aucun moyen de savoir s'il vous dit la vérité. Il va donc vous falloir tenter d'en apprendre le plus possible sur cette personne, afin de disposer d'un socle sur lequel appuyer votre confiance. Si vous vous êtes rencontré sur un chat ou sur un forum, interrogez les autres internautes sur lui en son absence. Est-ce qu'ils le connaissent ? Est-ce qu'ils connaissent une de ses anciennes partenaires ? Est-ce quelqu'un de fiable ? Pouvez-vous lui faire confiance ?

Croisez les informations dont vous disposez. Tâchez dans la mesure du possible de vérifier si ce qu'il vous dit est vrai. Si vous avez un doute, demandez-lui plus de précisions. Il n'y a aucune honte à faire votre petite enquête : songez que vous allez tout de même placer votre sécurité entre ses mains ! S'il n'a rien à cacher, il n'y verra aucun inconvénient ... et il n'a de toutes façons pas à le savoir. Si vous le prenez en flagrant-délit de mensonge, exigez des explications ! S'il n'est pas en mesure de vous les fournir, rompez le contact ! S'il a menti sur un point particulier, qui sait sur quoi d'autre il vous a trompé ...

Googlez ! Aux États-Unis, cette pratique au départ confidentielle est devenue la norme : tapez le nom ou le pseudonyme de la personne sur laquelle vous voulez vous renseigner et observez les réponses obtenues. Peut-être ne trouverez-vous rien d'intéressant ... mais peut-être aurez-vous de grosses surprises ! On a vu des cas d'individus se faisant passer pour de gentils fesseurs tout doux sur un forum et postant des messages d'une crudité rare sur un autre ... Mieux vaut savoir à quoi s'en tenir, où vous risquez de sévères déconvenues !

c) Restez prudente !

Faites très attention aux informations personnelles que vous fournissez : demandez-vous toujours quel usage pourrait en tirer une personne aux intentions malveillantes. A-t-il vraiment besoin de connaître votre véritable nom de famille, votre numéro de téléphone ou votre adresse ? (La réponse est non !) Mieux vaut imaginer le pire, et ne pas donner à votre interlocuteur les moyens de vous harceler si jamais il s'avérait ne pas être aussi correct qu'il vous paraît ...


3°) QUAND ?

Prenez votre temps ! Il serait parfaitement illusoire, et même inconscient, d'estimer en savoir suffisamment sur une personne rencontrée via le net au bout de quelques heures de discussion. Souvenez-vous toujours que l'anonymat garanti par le réseau est à la fois une formidable opportunité (en ce qu'il permet de discuter librement de sujets aussi délicats à aborder en société que la fessée) et un considérable obstacle (en ce qu'il empêche toute vérification des informations fournies par l'interlocuteur). Gardez à l'esprit qu'il est possible que votre interlocuteur vous mente, même s'il vous paraît sincère au premier abord ! Internet regorge d'individus peu recommandables, de prédateurs sans scrupules prêts à tout pour vous duper, et il est donc absolument nécessaire de vous assurer que votre partenaire potentiel est digne de confiance.

Pour cela, rien de tel qu'une discussion longue et approfondie. Une personne convenable n'exigera jamais un rendez-vous immédiat ! Si votre interlocuteur demande à vous voir quelques heures à peine après que vous ayez fait sa connaissance, refusez ! Quel que soit le prétexte invoqué ! Même s'il vous promet qu'il ne se passera rien durant l'entrevue ! Même si vous avez vous aussi envie de le rencontrer ! Soyez consciente que vous ne savez rien de la personne avec laquelle vous dialoguez, et qu'un tel empressement est pour le moins suspect ... Vous devez garder la maîtrise de la situation, et n'accepter un rendez-vous que lorsque vous vous sentirez parfaitement en confiance. Si votre interlocuteur est un homme bien, il ne cherchera pas à vous forcer la main.

Ce pourrait être une bonne idée, bien que cela n'ait rien d'obligatoire, d'organiser une première rencontre sans fessée : retrouvez-vous dans un lieu public (un café, un parc ...) et passez un peu de temps ensemble, afin d'apprendre à vous connaître. Vous verrez ainsi si votre interlocuteur est bien celui qu'il prétendait être lorsqu'il pouvait se cacher derrière le clavier de son ordinateur. Une telle rencontre constitue de plus un test supplémentaire : si votre partenaire potentiel accepte un rendez-vous de ce genre, il y a de fortes chances pour que ce soit effectivement une personne de confiance. Méfiez-vous en revanche si, une fois sur place, il tente de vous entraîner à l'hôtel : tenez-vous en à ce dont vous aviez convenu et refusez fermement tout changement de programme ! Là encore, une personne bien n'essayera jamais de vous forcer la main.


4°) QUOI ?

Cette fois vous en êtes sûre : celui-là, c'est le bon ! Après avoir longuement conversé avec lui, vous avez acquis la conviction que c'est l'homme de la situation, que vous pouvez lui faire confiance. Vous souhaitez tous deux aller plus loin et commencez donc à envisager les détails de la rencontre.

Expliquez-lui clairement ce que vous voulez et (surtout !) ce que vous ne voulez pas. Dire « je veux recevoir une fessée » ne suffit pas : l'expérience montre qu'il existe autant de définition des termes « une fessée » qu'il y a de fesseurs ! Voulez-vous une fessée érotique ou punitive ? Sur le fessier nu ou en culotte ? A la main ou avec instrument ? Accompagnée d'une mise au coin ou non ? N'hésitez pas à discuter des moindres aspects de la rencontre ! Certes elle y perdra un peu en spontanéité, mais cela peut vous éviter de vous retrouver dans une situation fâcheuse ... Et puis dites-vous que si cette première rencontre se passe bien, vous pourrez toujours lâcher la bride à votre partenaire lors des rendez-vous suivants.

Faut-il où non utiliser un safeword (un mot-clef choisi avant le début des évènements et qui, lorsqu'il est prononcé par la demoiselle, met fin à la fessée) ? Sur cette question, deux écoles s'affrontent : à vous de voir si vous souhaitez garder ce moyen de contrôle ou si vous préférez vous livrer complètement aux bons soins de votre partenaire. Si vous avez décidé d'en utiliser un, en tous cas, la fessée doit prendre fin à l'instant même où vous le prononcerez ! Si jamais ce n'était pas le cas, fuyez le plus vite possible et refusez à tout jamais de revoir cette personne !


5°) OÙ ?

La question du lieu de rendez-vous est assez épineuse.

N'acceptez en aucun cas que la rencontre se déroule chez vous : il n'a pas à savoir où vous résidez, et vous ne pouvez pas être certaine qu'il ne va pas tenter de vous cambrioler (ne riez pas, ça s'est vu ...).

Il est envisageable que la rencontre se déroule chez lui, mais dans ce cas mieux vaut prendre des précautions supplémentaires : lors de votre arrivée au lieu de rendez-vous, demandez à voir sa carte d'identité et communiquez ses coordonnées à une de vos amies. Puis, une fois arrivée chez lui, prévenez-le que vous devrez téléphoner à ladite amie deux heures plus tard pour lui confirmer que tout va bien.

La troisième solution consiste à se rencontrer à l'hôtel : il s'agit d'un lieu neutre, et donc plus sécurisant. Préférez les chaînes hôtelières connues (vous éviterez d'avoir une mauvaise surprise en découvrant les lieux ...) et les chambres insonorisées (eh oui, ça fait du bruit une fessée !).

Point important : vous devez être à même de repartir par vos propres moyens, sans avoir à compter sur lui pour le transport. Si jamais la rencontre devait mal se passer, vous ne voudriez pas vous retrouver coincée au milieu de nulle-part ...

Quelle que soit la solution choisie, ce pourrait être une bonne idée que quelqu'un dans votre entourage sache où et avec qui vous vous trouvez ...


CONCLUSION

J'aimerais terminer ce guide sur une note plus rassurante.

Je suis conscient que cette accumulation de mesures de précaution a de quoi effrayer. Peut-être après avoir lu ce guide vous prenez-vous à douter de votre motivation, à remettre en question votre décision, à vous demander si cela en vaut vraiment la peine ...

La réponse est oui.

Ne vous méprenez pas : l'immense majorité des fesseurs sont des gens charmants, attentionnés, qui partagent votre passion pour la fessée et sont aussi désireux que vous de nouer une relation de confiance et de partage, dans le respect de l'autre. Ils sauront vous écouter, vous rassurer, et vous apporter tout ce que vous recherchez, et même plus. Les mesures énoncées dans cet article n'ont pour but que de vous prémunir contre les agissements coupables d'une minorité d'individus peu recommandables, méprisés par les véritables amateurs de fessée.

Avancez prudemment, gardez confiance, et vos efforts seront à n'en point douter récompensés !


Monsieur No (disciplinedomestique@online.fr)