Menu
visiteurs actuellement sur le site.
Généralement en rotin, la canne anglaise mesure entre 1 mètre et 1,20 mètre de longueur, pour des diamètres variables. Discrète, facile à se procurer, elle fait partie de ces objets du quotidien qui, mis entre les mains d'un fesseur expérimenté, deviennent de redoutables instruments de correction.
 
La canne en action
Mode d'emploi - Sécurité

La canne en action          
Cliquez sur les vignettes pour afficher les images en taille réelle.

Mode d'emploi - Sécurité          
Quelques conseils pratiques.

« Un caning doit toujours être administré sur les fesses nues. Assurez-vous que vous disposez de suffisamment d’espace autour de vous pour l’élan du coup. Le mouvement du poignet est important compte tenu de l’énergie cinétique causée par la flexibilité de la canne. Si l’extrémité de la canne n’entre pas en contact direct avec la "victime", il s’enroulera et la blessera. Il est donc essentiel que le bout de la canne atterrisse sur la partie ciblée lorsque vous frappez. Normalement, la zone à atteindre inclut les fesses et le haut des cuisses. La douleur est intense si le creux formé entre la fesse et le haut de la cuisse est visé. (...) Veillez à ne jamais frapper au dessus de la moitié supérieure de la fesse et bien entendu jamais sur les reins ni sur la colonne vertébrale. Vous risqueriez de provoquer une lésion irréversible des reins ou des fêlures de la colonne. »

« Contrairement aux autres instruments utilisés dans les punitions, la douleur ressentie s’intensifie dans les 30 à 45 secondes qui suivent le coup. La sensation est en général double. L'impact initial provoque une sévère douleur dûe à la compression du muscle. Puis suit l'expansion du muscle qui irradie la douleur sur une surface plus étendue. C’est pourquoi il est préférable d’attendre ce délai de 30 à 45 secondes entre chaque frappe afin de permettre la complète propagation de la douleur de l’impact précédent. »